Colloque, débat

Transformer notre société face à une mer en mutation. Sur le problème des microplastiques marins. (cours de sciences naturelles)

Intervenants : François GALGANI (Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer), Sylvain AGOSTINI (Centre de Recherche Marine de Shimoda, univ. de Tsukuba), Cristina BARREAU (Surfrider Foundation Europe), Teruhisa KOMATSU (Société franco-japonaise d’Océanographie), Katsunori FUJIKURA (Japan Agency for Marine-Earth Science and Technology), Tadahisa IWATA (Société Franco-Japonaise des Techniques Industrielles), Takashi INOUE (Collège-Lycée Sanyo Gakuen), Club d’histoire-géographie du Collège-Lycée Sanyo Gakuen
Modérateur : Mitsuru YAMAZAKI (Fondation Maison franco-japonaise, ICU)

Proprietes de l'evenement

2021-10-23(Sam) 15:00 - 18:40
Lieu オンライン(en ligne)
Frais entrée libre
Langue en japonais et en français (avec traduction simultanée)
Organisation Fondation Maison franco-japonaise, Société francojaponaise d'Océanotraphie
Co-organisation Société Franco-Japonaise des Techniques Industrielles
Parrainage Société franco-japonaise d’Océanographie France, The Japanese Society of Fisheries Science, The Japanese Society of Fisheries Oceanography

※guide d'utilisation de Peatix voir cette page

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

 

Chaque année, 8 millions de tonnes de déchets plastiques se retrouvent dans les océans du monde. Ces plastiques ne se décomposent pas, mais se fragmentent pour former des microplastiques (MP), qui absorbent les produits chimiques organiques nocifs dissous dans l'eau de mer. Ces composants chimiques sont absorbés dans le corps des organismes qui mangent les MPs. Les MPs eux-mêmes sont rejetés du corps d’organisme, mais les composants chimiques adsorbés s'accumulent dans le corps d’organisme. Ils sont encore concentrés et accumulés dans les poissons et les crustacés tout au long de la chaîne alimentaire, et on pense qu'ils sont absorbés par les humains qui les mangent. C’est pourquoi nous aimerions discuter avec les participants du symposium comme les usagers des plastiques sur les problèmes de MPs dans les océans, de la comparaison de la situation actuelle, des mesures et des activités des citoyens au Japon et en France, et de la manière dont nous devrions changer notre société pour créer la société durable.

 

 

Programme

15:00-15:05 Mot d’ouverture
Mitsuru YAMAZAKI (Fondation Maison franco-japonaise, ICU), Teruhisa KOMATSU (Société franco-japonaise d’Océanographie)

15:05-15:35 Océans de plastique
François GALGANI (Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer)

15:35-16:05 Approaching of the Missing Plastics
Katsunori FUJIKURA (Japan Agency for Marine-Earth Science and Technology)

16:05-16:35 Tara-Jambio Mission Microplastique: Science, Education, Art et Partage
Sylvain AGOSTINI (Centre de Recherche Marine de Shimoda, univ. de Tsukuba)

16:35-17:05 Lutte contre la pollution microplastique de l’Océan : de l’action citoyenne à l’élaboration des normes
Cristina BARREAU (Surfrider Foundation Europe)

17:05-17:35 Efforts pour résoudre le problème des déchets marins dans la mer intérieure de Seto- Pratique visant à faire de ce problème « mon problème »
Takashi INOUE (Collège et du Lycée de Sanyo Gakuen), Club d’histoire-géographie du Collège-Lycée Sanyo Gakuen

17:35-18:05 Développement et perspectives d'avenir des plastiques qui se décomposent dans l'océan
Tadahisa IWATA (Société Franco-Japonaise des Techniques Industrielles)

18:05-18:35  Discussion générale
Modérateur : Mitsuru YAMAZAKI (Fondation Maison franco-japonaise, ICU)

18:35-18:40  Remarques finales
Teruhisa KOMATSU (Société franco-japonaise d’Océanographie)

 

 

 

 

François GALGANI
Obtenu son doctorat en 1983. Depuis plus de 25 ans, il participe à des travaux de recherche et de suivi sur l'écotoxicologie, la chimie et les déchets marins au CNRS, au Collège de France, à l'IFREMER/Tahiti, à la Tokyo Université des pêcheries et à l'Université Stanford. Il a présidé le groupe technique de la Commission européenne/DG ENV/MSCG sur les déchets marins (depuis 2011), le groupe d'experts MEDPOL sur les déchets marins (2014-2015), la présidence du comité CIESM (biogéochimie et écotoxicologie) depuis 2013, ainsi que divers autres comités UE/ Projets MEDPOL, coordinateur scientifique de divers projets de l'industrie et des agences nationales sur les activités industrielles et les impacts chimiques/toxicologiques des déchets marins. Il a été l'un des premiers à reconnaître l'importance de la question des microplastiques marins et a été membre du Groupe d'experts sur les aspects scientifiques de la protection de l'environnement marin (GESAMP) créé par l'UNESCO - Commission océanographique intergouvernementale (COI) et le PNUE. GESAMP) depuis 2012 et a été un leader sur la question des microplastiques marins à l'échelle mondiale en tant que président du groupe de travail 40 Plastiques et microplastiques dans les océans depuis 2016.

Sylvain AGOSTINI
Après avoir été diplômé de l'Université d'Aix Marseille II Centre d'Océanologie de Marseille Biogéochimie, Dr. Sylvain AGOSTINI est venu au Japon en 2006 . Il a obtenu un doctorat en 2009 de l'Université de Shizuoka pour ses recherches sur les coraux. Après avoir travaillé comme chercheur à l'Université de Shizuoka et à l'université des Ryukyus, il a rejoint l'Université de Tsukuba en 2012 en tant que professeur adjoint au Centre de Recherche Marine de Shimoda. Dr Sylvain AGOSTINI a rejoint le projet Tara Pacific 2016-2018 pour étudier les effets du réchauffement climatique et de l'acidification des océans sur les coraux. En octobre 2020, la Fondation Tara et l'Association japonaise de Biologie marine (JAMBIO), le réseau des stations marines au Japon ont lancé une enquête conjointe sur les microplastiques au long des côtes japonaises. Dr AGOSTINI est en charge de ce projet.


Cristina BARREAU
Surfrider Foundation Europe est une organisation à but non lucratif chargée de la protection et de la mise en valeur des lacs, rivières, océans, vagues et littoraux. Depuis 1990, Surfrider Foundation Europe est devenue une référence dans le combat pour la protection de l’océan et de ses usagers, forte de la passion et de l’engagement de sa communauté sur le terrain. Elle compte actuellement plus de 15 000 membres et est active dans 12 pays. L’association intervient auprès de tous les acteurs de la société sur 3 thématiques principales : les déchets aquatiques, la qualité de l’eau et la santé des usagers ainsi que l’aménagement du littoral et le changement climatique. Cristina BARREAU est coordinatrice du programme "déchets aquatiques" et responsable de la campagne « break the plastic wave ». Elle est basée à Biarritz, au siège européen de l’association.


Katsunori FUJIKURA
Chercheur principal à l'Agence japonaise des sciences et technologies marines et terrestres (JAMSTEC). Né à Ashikaga, dans la préfecture de Tochigi. Il a obtenu sa maîtrise à la Tokyo Université des Pêcheries (aujourd'hui Tokyo Université des sciences et technologies marines), où il a obtenu son doctorat universitaire (sciences des pêcheries). Depuis qu'il a rejoint JAMSTEC, il a participé à des recherches sur les organismes des grands fonds à l'aide des submersibles de recherche habités Shinkai 2000 et Shinkai 6500, ainsi que de sondes non habitées. Il étend actuellement ses intérêts de recherche à la biodiversité marine et aux plastiques marins.


Tadahisa IWATA
 Président de l'Association franco-japonaise de technologie industrielle et professeur à la Graduate School of Agricultural and Life Sciences, de l'Université de Tokyo, est né en 1966 à Iwakuni, dans la préfecture de Yamaguchi. Il a fait ses études à la Faculté d'agriculture de l'Université de Kyoto et a obtenu son doctorat (agriculture) en 1994. En 2006, il est devenu professeur associé à l'université de Tokyo, à la Graduate School of Agricultural and Life Sciences, et en 2012, il a été promu professeur et assistant du président de l'Université de Tokyo. Il est spécialisé dans la science des matériaux polymères, les plastiques de biomasse biodégradables et les structures polymères. Ces dernières années, il a participé activement au développement de plastiques biodégradables qui se décomposent dans l'océan. Cette année, il a été honoré par le Ministre de l'Education, de la Culture, des Sports, de la Science et de la Technologie (catégorie recherche) en 2021, et est président de la Société franco-japonaise de technologie industrielle.


Teruhisa KOMATSU
Président de la Société franco-japonaise d'océanographie du Japon et conseiller technique de la Japan Fisheries Resources Conservation Association. Il a terminé ses études à la Faculté d'Agriculture de l'Université de Kyoto et à la Graduate School of Agriculture de l'Université de Kyoto, où il a obtenu son doctorat (agriculture) en 1990. Après avoir travaillé comme assistant à la Faculté d'Agriculture de l'Université de Kyoto, il a rejoint l'Institut des Recherches océanographieques de l'Université de Tokyo, où il a été promu professeur adjoint en 1997. Pendant cette période, il a travaillé comme le boursier du gouvernement français au Laboratoire d'Ecologie marine littorale de l'Université de Nice Sophia Antipolis de 1992 à 1993, où il a étudié l'écologie de l'algue tropicale Caulerpa taxifolia qui envahit la mer Méditerranée. Il a été professeur à la Faculté de Commerce de la Yokohama Université de Commerce et, depuis 2020, conseiller technique de la Japan Fisheries Resources Conservation Association. Il est spécialisé dans la mesure de l'écologie et de l'environnement des herbiers marins et dans la cartographie des habitats côtiers.


Takashi INOUE
Professeur et conseiller du Club d'Histoire et Géographie du Collège et du Lycée de Sanyo Gakuen. Le Club d'Histoire et Géographie du Collège et du Lycée de Sanyo Gakuen (anciennement Collège et Lycée de Filles de Sanyo) dans la Préfecture d'Okayama, sous la direction de Professeur M. Takashi INOUE, conseiller du club, se concentre depuis 2008 sur le problème du plastique marin et des déchets des fonds marins dans la Mer intérieure de Seto. Les élèves du club travaillent pour collecter les déchets marins en coopération avec les pêcheurs locaux. En plus de ramener les déchets chez le club, les élèves vérifient la date et le lieu de fabrication des produits qui composent déchets et analysent quand et où ils ont été jetés. Les élèves du club présentent leurs résultats dans les centres commerciaux et lors de conférences pour appeler aux citoyens de participer le mouvement de la réduction des déchets dans la mer. Au cours des dix dernières années, le club a remporté un certain nombre de prix pour son travail régulier, notamment le 21e Prix de l'Eau du Japon (Grand Prix) et Japan SDGs Award (Special Prize), la première récompense pour une activité de club du Collège et du Lycée de Sanyo Gakuen. La présentation sera assurée par Prof. M. Takashi INOUE et deux élèves de deuxième année du lycée qui sont membres du club d'Histoire et Géographie.

Mitsuru YAMAZAKI
Membre associé du Comité scientifique et culturel de la Maison franco-japonaise et professeur au Département des arts et des sciences, Faculté des Arts libéraux, International Christian University. Il a obtenu une licence en sciences de l'Université de Tokyo, une maîtrise en mathématiques de la même université en 1990, un doctorat en mathématiques pures de l'Université de Paris-Sud (1988-1990) avec un diplôme d'études supérieures (D.E.A.), un doctorat en sciences mathématiques de l'Université de Tokyo (1993) et un doctorat (Institut polytechnique de Paris). Après avoir travaillé comme professeur associé et professeur agrégé à l'Université de Tsukuba, il est devenu professeur à l'International Christian University en 2007. Il est spécialisé dans les systèmes hyperboliques à loi de conservation, la dynamique des fluides et les équations aux dérivées partielles non linéaires.

 

 

Les manifestations de la Maison franco-japonaise sont soutenues par nos membres individuels et bienfaiteurs.