ごあいさつ

 Depuis sa création en 1924, la Maison franco-japonaise a toujours été présente dans les échanges franco-japonais au plus haut niveau dans les domaines culturel et scientifique.

 

 Un an avant sa création effective, le grand tremblement de terre du Kantô frappa Tokyo et le projet risqua d’être remis en question mais cela n’eut pas d’incident. Ce fut au milieu des circonstances les plus difficiles que se mit en place le projet de création de cette institution mais la ténacité et la conviction de ses deux grands fondateurs que furent Eiichi Shibusawa, l’illustre industriel japonais qui joua un rôle éminent dans la modernisation du Japon  et qui assura la première présidence de notre maison et Paul Claudel, le célèbre poète et dramaturge qui laissa son nom dans l’histoire de la littérature alors ambassadeur de France au Japon, permirent de mener à bien le projet. La fondation de cette maison fut le fruit d’une heureuse et précieuse rencontre de circonstances dans l’histoire pour le rapprochement de collaboration intellectuelle et d’amitié entre la France et le Japon.

 

 Je suis très honoré de prendre les fonctions du 14e  riche en histoire et de succéder à M. Koichiro Matsuura avec l’arrivée à terme du mandat. Sous sa présidence au cours de l’exercice 2014, nous avons organisé de nombreuses manifestations commémoratives du 90e anniversaire avec votre appui. Nous souhaitons continuer à développer ces résultats positifs pour nous projeter dans notre centenaire en 2024 en vue d’organiser des échanges franco-japonais qui portent sur une réflexion sur le sens de ce que nous réservent nos questions qui viendraient enrichir la vie de tous les acteurs en relation. Je serai particulièrement heureux de solliciter l’aide des membres, des sociétés savantes franco-japonaises et des associations régionales franco-japonaises.

 

 Avec l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur les fondations, Maison franco-japonaise a obtenu  en 2010 l’agrément du Bureau du cabinet en tant que fondation d’utilité publique.  Avec M. Matsuura, elle a diversifié sa programmation et accordé une plus grande attention aux activités destinées au grand public. Si elle organise des événements scientifiques de haut niveau, à savoir des conférences scientifiques multidisciplinaires, des colloques franco-japonais et des colloques internationaux avec la participation de nombreux experts de divers nationalités sans pour autant se limiter à la France et au Japon, elle propose également aux visiteurs de tous âges et de toutes nationalités de venir découvrir ensemble des concerts et des soirées de projection, des performances d’art traditionnel ou contemporain, des manifestations organisées à la galerie, des débats sur les tendances de l’économie mondiale et des commentaires sur l’actualité. Un très large public non-membre s’est associé activement à ces événements.  A cet égard, avec la mise en place du nouvel organigramme, nous souhaitons continuer à être un lieu actif de partage des activités privées en collaboration avec notre partenaire français, le bureau français de MFJ.

 

 Le numérique annonçait les changements majeurs et irréversibles qui allaient impacter la société. Pourtant, derrière cette réalité se dissimule une grande diversité de situations. Le monde est en transition mais les paradoxes de la relation entre globalisation et croissance ne doivent pas chercher à dresser les uns contre les autres. Au contraire une vraie réflexion doit être menée sur un monde de partage et de respect mutuel où le bien-être se mesure en développant la connaissance des autres, de leur histoire, de leurs traditions et de leur spiritualité.  Les échanges scientifiques et culturels sur le plan privé par excellence, en permettant l’accès de tous à la connaissance, a un rôle majeur à jouer dans cette tâche universelle. Afin de renforcer ces échanges, j’ai à cœur de mener à bien ma nouvelle mission avec votre soutien et votre participation au sein de Maison franco-japonaise pour l’épanouissement intellectuelle et morale de l’humanité.

 

 S’agissant de marquer nos activités dans la continuité des échanges franco-japonais, je tiens à remercier tous nos partenaires et à leur demander le soutien nécessaire pour l’avenir de cette maison.

 

 

Norihiko Fukui

Président du conseil d’administration de Maison franco-japonaise